Road to somewhere, invitation au voyage intérieur

Lorsque la brume de mer poussée par l'ouest s'invite sur la côte, il est préférable de rapatrier la famille vers les hauteurs pour éviter les surprises de la marée montante.

Mais on peut aussi emprunter la passerelle vers un univers parallèle, meublé du bruit du ressac et d'une absence d'horizon pour une longue marche le long de la plage, les pieds nus et l'âme ouverte, seul ou en bonne compagnie, des conditions propices au partage intime et au recentrage.